AFRICA OIL ANNONCE LES RÉSULTATS DU PROGRAMME DE RACHAT D’ACTIONS

VANCOUVER, C.-B., Nov. 14, 2022 /CNW/ – (TSX : AOI) (Nasdaq-Stockholm : AOI) Africa Oil Corp. (“Africa Oil”, ou la “Société”) a le plaisir d’annoncer que la Société a racheté un total de 2 074 350 actions ordinaires d’Africa Oil au cours de la période de 7 novembre 2022 à 11 novembre 2022 dans le cadre du programme de rachat d’actions précédemment annoncé. Voir la version PDF

Le lancement du programme d’offre publique de rachat (rachat d’actions) d’Africa Oil, annoncé par la Société le 22 septembre 2022est mis en œuvre conformément au règlement (UE) n° 596/2014 (MAR) sur les abus de marché et au règlement délégué (UE) n° 2016/1052 de la Commission (règlement Safe Harbor) et aux règles et politiques applicables de la Bourse de Toronto (” TSX”), Nasdaq Stockholm et les lois sur les valeurs mobilières canadiennes et suédoises applicables.

Au cours de la période du 7 novembre 2022 à 11 novembre 2022, la Société a racheté 834 350 actions ordinaires d’Africa Oil à la TSX et/ou aux systèmes de négociation alternatifs canadiens. Les rachats ont été effectués par Scotia Capitaux Inc. au nom de la compagnie. Au cours de la même période, la Société a racheté 1 240 000 actions ordinaires d’Africa Oil au Nasdaq Stockholm, et ces rachats ont été effectués par Pareto Securities pour le compte de la Société.

Toutes les actions ordinaires rachetées par Africa Oil dans le cadre du programme de rachat d’actions seront annulées. Au cours de la période du 7 novembre 2022 à 11 novembre 2022la Société a annulé 2 424 960 actions ordinaires rachetées dans le cadre du programme de rachat d’actions.

Depuis 27 septembre 2022jusqu’à un y compris 11 novembre 2022, un total de 15 757 710 actions ordinaires d’Africa Oil ont été rachetées dans le cadre du programme de rachat d’actions par l’intermédiaire des installations de la TSX, du Nasdaq Stockholm et/ou d’autres systèmes de négociation canadiens. Un maximum de 40 482 356 actions ordinaires d’Africa Oil peuvent être rachetées dans le cadre du programme de rachat d’actions par l’intermédiaire des installations de la TSX, du Nasdaq Stockholm et/ou d’autres systèmes de négociation canadiens sur une période de douze mois à compter de 27 septembre 2022 et se terminant 26 septembre 2023ou jusqu’à une date antérieure à laquelle le programme de rachat d’actions est réalisé ou résilié par la Société.

À propos de Africa Oil

Africa Oil Corp. est une société pétrolière et gazière canadienne avec des actifs de production et de développement en eaux profondes Nigeria; actifs de développement dans Kenya; et un portefeuille d’exploration/évaluation en Afrique et Guyane. La Société est cotée à la Bourse de Toronto et au Nasdaq Stockholm sous le symbole « AOI ».

Informations Complémentaires

Ces informations sont des informations qu’Africa Oil est tenue de rendre publiques en vertu de la loi suédoise sur le commerce des instruments financiers. Les informations ont été soumises pour publication, par l’intermédiaire des personnes de contact indiquées ci-dessus, à 2 h 00 HE sur 14 novembre 2022.

Informations prospectives

Certaines déclarations et informations contenues dans les présentes constituent des “informations prospectives” (au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières applicable), y compris si la société poursuit un programme de rachat d’actions dans le cadre d’une offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Ces déclarations et informations (ensemble, les « déclarations prospectives ») se rapportent à des événements futurs ou aux performances, perspectives ou opportunités commerciales futures de la Société.

Toutes les déclarations autres que les déclarations de faits historiques peuvent être des déclarations prospectives. Les déclarations concernant les réserves prouvées et probables et les estimations des ressources peuvent également être considérées comme des déclarations prospectives et refléter des conclusions fondées sur certaines hypothèses selon lesquelles les réserves et les ressources peuvent être exploitées de manière économique. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions concernant des prédictions, des attentes, des croyances, des plans, des projections, des objectifs, des hypothèses ou des événements ou performances futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou des expressions tels que “chercher”, “anticiper”, planifier”, “continuer”, “estimer”, “s’attendre à”, “peut”, “volera”, “projeter”, “prédire”, “potentiel”, “ciblage”, “avoir l’intention”, “pourrait”, “pourrait” , “devrait”, “croire” et expressions similaires) ne sont pas des déclarations de faits historiques et peuvent être des “déclarations prospectives”. Les déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes persistantes et d’autres facteurs pouvant entraîner des résultats ou des événements réels. différer sensiblement de ceux anticipés dans ces déclarations prospectives, y compris les déclarations de distributions de rachat, les programmes d’actions, les directives de gestion 2022, y compris les estimations de production, de flux de trésorerie d’exploitation et d’investissement en capital, les estimations de performance des couvertures de matières premières, les résultats, les calendriers et les coûts de expl Activité de forage oratoire, risques non assurés, modifications réglementaires et fiscales, disponibilité des matériaux et des équipements, impacts environnementaux imprévus sur les opérations, durée du programme de forage, disponibilité de prestataires de services tiers et vices de titre. Aucune assurance ne peut être donnée que ces attentes se révéleront exactes et il ne faut pas se fier indûment à ces déclarations prospectives. La Société n’a pas l’intention et n’assume aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si les lois applicables l’exigent. Ces déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes liés, entre autres, aux changements des conditions macroéconomiques et à leur impact sur les opérations, aux changements des prix du pétrole, aux performances des réservoirs et des installations de production, aux performances contractuelles de couverture des contreparties, aux résultats des activités d’exploration et de développement , les dépassements de coûts, les risques non assurés, les changements réglementaires et fiscaux, les vices de titre, les réclamations et les procédures judiciaires, la disponibilité des matériaux et de l’équipement, la disponibilité du personnel qualifié, la rapidité des approbations gouvernementales ou autres réglementations, la performance réelle des installations, la sous-performance des partenaires de la coentreprise, la disponibilité de financement à des conditions raisonnables, la disponibilité de fournisseurs de services tiers, d’équipements et de processus par rapport aux spécifications et aux attentes et les impacts environnementaux, sanitaires et sécuritaires imprévus sur les opérations. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations prospectives.

SOURCE Africa Oil Corp.

Renseignements: Shahin Amini, IR and Commercial Manager, [email protected], Tél : +44 (0)20 8017 1511 ; Sophia Shane, Développement d’entreprise, [email protected]Tél : +1 (604) 806-3575

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *