Le Museum of Contemporary Art, North Miami (MOCA) annonce la programmation de l’automne 2022 et de la Miami Art Week

MIAMI, Nov. 17, 2022 /PRNewswire/ — Le musée d’art contemporain, NordMiami (MOCA) est fier d’annoncer sa programmation Automne 2022 et Miami Art Week : Didier Guillaume: Nou Kite Tout Sa Dèyè, Léa Gordon Kanavalet Chire “VantaBlack” Regans : jusqu’à quelle longueur. Les expositions seront célébrées pendant la Miami Art Week avec une réception d’ouverture publique le Déc. 1ainsi qu’une programmation supplémentaire.

“Nous sommes ravis de présenter ces expositions percutantes et opportunes lors de la Miami Art Week, lorsque les yeux du monde de l’art mondial se concentrent sur notre communauté”, a déclaré Chana Sheldondirecteur exécutif du MOCA. “Chacun de ces artistes s’aligne sur la mission du musée d’offrir de nouvelles perspectives, qui défient les récits établis et connectent divers publics à des artistes et des idées sous-explorés.”

Didier Guillaume: Nou Kite Tout Sa Dèyè (maintenant visible à travers 16 avril 2023) est la plus grande présentation solo de de Didier Guillaume carrière. Traduit par “Nous avons laissé tout cela derrière”, l’émission présente un regard approfondi sur les personnes nées en Haïti, NordMiami-a élevé la carrière et la mémoire de l’artiste dans le quartier même où il a grandi.

Organisé par Erica Moiah James, Ph.D., l’exposition présente plus de quarante œuvres couvrant plusieurs médiums et comprenant certaines des peintures les plus récentes de William. Complétant le travail peint et évoquant la relation étroite entre la peinture et la gravure dans la pratique de William, ce sont de nouveaux dessins et livres d’artistes. Le spectacle comprend également la première sculpture monumentale de William : un corps en bois de 12 pieds de haut emblématique d’une colonne religieuse présente dans les rituels de culte haïtiens.

Dans un mélange de réflexions personnelles, d’anecdotes biographiques et de moments historiques de l’art, certaines des œuvres de l’exposition recontextualisent les iconographies et les idées historiques, les dépouillant de leurs vérités « connues » et transformant chacune en quelque chose d’entièrement nouveau. Ce faisant, William revendique de manière ludique et sans vergogne son autonomie sur un enregistrement fragmenté de l’histoire, engageant son lien personnel avec la complexité des récits d’immigrants et l’identité queer pour créer une opportunité d’enquête et de rédemption.

Parallèlement à l’exposition, le musée s’associera au producteur et réalisateur dix fois récompensé par un Emmy Award Marlon Johnson pour produire un documentaire mettant en lumière l’artiste et s’associera à un vaste réseau d’universitaires pour présenter une série d’émissions publiques. Le musée publiera également un catalogue d’exposition d’accompagnement.

Aussi, à l’affiche maintenant à travers 16 avril 2023 est Kanavalune enquête menée par un photographe, cinéaste, conservateur et écrivain Léa Gordon qui documente vingt ans de Carnaval en Haïti. Organisé par Conservateur du MOCA Adeze Wilford, L’exposition consiste en une série de photographies en noir et blanc prises avec un appareil photo mécanique moyen format.

Les images sont contextualisées par une série d’histoires orales relayées par divers chefs de troupe, qui supervisent également la conception du costume et génèrent les récits entourant le Carnaval. Leurs histoires reflètent la richesse de l’invention, de la fable et de la mythologie auto-générée répandue dans une grande partie de la culture haïtienne. Les photographies seront accompagnées d’un nouveau long métrage documentaire sur le Carnaval offrant un contrepoint cinétique aux portraits.

Je suis ravi de l’amener Kanaval au MOCA », a-t-il dit Adeze Wilford, conservatrice du MOCA. Pendant des décennies, Leah a documenté et aidé à mettre en valeur l’histoire d’un peuple Haïti à travers ses photographies. Cette exposition approfondit cette pratique à travers son nouveau film qui offre une perspective incroyable à une conversation intergénérationnelle sur la tradition en constante évolution.”

Également à l’affiche, VantaBlack’s À quelles longueursqui est ouvert au public sur MOCA Plaza à travers Jan. 20, 2023. Sélectionné dans l’appel ouvert aux artistes 2022 du MOCA pour sa série “Art on the Plaza”, À quelles longueurs présente un élément clé de la pratique artistique de VantaBlack en réfléchissant sur la construction et la préservation de l’héritage comme fondement de la culture noire et d’autres peuples de la diaspora. La Floride du SudL’artiste basé à Londres explorera comment les idées sur l’héritage sont tissées dans les actions quotidiennes en activant cinq palmiers sur la MOCA Plaza avec des tresses à grande échelle, ornées de perles, de métal, de tournesols et de gardénias artificiels. Les tresses de chaque arbre suivront le style du représentant des femmes de la famille VantaBlack.

Programmation et horaire de la Miami Art Week

Le MOCA célébrera les expositions avec une réception à la Miami Art Week le Jeudi, déc. 1 pour inclure une réception VIP (sur invitation uniquement) de 18h à 20h et ouverte au public de 20h à 22h. Le musée organisera également une visite d’exposition dirigée par un artiste et un conservateur le Samedi, déc. 3 à 11h Le musée proposera également des horaires étendus tout au long de la semaine. Dans les efforts continus du MOCA pour inclure diverses voix et perspectives, les expositions seront accompagnées d’une solide série de programmes éducatifs et publics.

Les heures d’ouverture prolongées du musée pour la Miami Art Week :

  • dimanche nov. 27mardi nov. 29: 10h–17h
  • mercredi nov. 30.: 10h–19h
  • Jeudi, déc. 1: 10h-17h (Open Hours), 18h-20h (Accueil VIP sur invitation),
  • 20h00–22h00 (accueil du public)
  • vendredi déc. 2-dimanche déc. 4: 10h–17h
  • samedi déc. 3: 11h (Visite d’exposition dirigée par un artiste et un conservateur)

L’admission générale est 10 $ pour adultes; 5 $ pour les personnes âgées, les étudiants et les visiteurs handicapés ; et gratuit pour les membres du MOCA, Ville du nord de Miami résidents et enfants de moins de 12 ans.

À propos du Musée d’art contemporain de North Miami

MOCA North Miami présente l’art contemporain et ses influences historiques à travers des expositions, des programmes éducatifs et des collections. Inspiré par ses communautés environnantes, le MOCA relie divers publics et cultures en offrant un lieu accueillant pour rencontrer de nouvelles idées et voix et en nourrissant un amour permanent des arts. Le MOCA s’est développé à partir du Centre d’art contemporain inauguré en 1981. L’établissement de la collection permanente a coïncidé avec le déménagement de l’institution dans son bâtiment actuel conçu par Charles Gwathmey de GSNY en 1996.

Sous la direction du directeur exécutif Chana Sheldon et un conseil d’administration nouvellement installé, le MOCA a présenté Je m’appelle Marianne Organisé par Alison Gingeras pendant la Miami Art Week en 2021, qui se rendra au Musée d’art de Tel Aviv fin 2022. Un catalogue d’exposition d’accompagnement mettant en évidence les œuvres clés sera publié, ainsi que d’autres images d’archives et essais critiques. Le musée est également créé AFRICOBRA : Messages au peuple pendant Art Basel Miami Beach en 2018. AFRICOBRA : l’heure de la nationle prochain chapitre de l’exposition, a été sélectionné comme événement collatéral officiel de la Biennale Arte 2019 à Venise, Italie. D’autres expositions originales incluent: Michel Richards: Êtes-vous en panne ? co-organisé par Alex Fialho et Mélissa Levin (2021), Raoul de Nièves: L’Éternel Retour et Le Cœur d’Obsidienne Organisé par Risa Puléo (2020), et Alice Rahon: Invocations poétiques Organisé par Thérèse Arcq (2019).

Contact média :
Durée & Company, Inc.
[email protected]
954-723-9350

source Musée d’art contemporain, NordMiami (MOCA)

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *