Pratiques de codage sécurisées que chaque développeur devrait connaître

Ce n’est un secret pour personne que les entreprises cherchent des moyens d’accélérer leurs processus de développement. Désireux de réduire les délais de mise sur le marché, ils sont également soucieux d’éviter les violations de données et autres types de cyberattaques.

Mais comment vous assurez-vous que vos processus de développement sont sécurisés ? Il existe un certain nombre de méthodes que les développeurs peuvent utiliser pour sécuriser leur code et leurs données.

Codage modulaire

Les logiciels sont devenus une partie essentielle de notre vie quotidienne, il est donc logique que nous suivions des pratiques de codage sécurisées. Après tout, les développeurs sont responsables de la sécurité de notre code, et nous devons nous assurer que nous ne compromettons pas la sécurité de notre code.

La bonne nouvelle est que les pratiques de codage sécurisé ne sont pas nouvelles. En fait, la plupart des développeurs expérimentés connaissent déjà certains d’entre eux. L’utilisation de ces techniques vous aidera à éviter les vulnérabilités et à fournir des logiciels sécurisés à vos clients.

L’un des concepts les plus fondamentaux du codage sécurisé est le concept de gestion des exceptions. Des exceptions peuvent se produire pour plusieurs raisons, notamment de mauvaises entrées, des erreurs de logique ou une mauvaise configuration.

Afin d’être plus sûr, vous devez supposer qu’il y aura des exceptions à un moment donné. Plutôt que de les laisser se produire, vous devez les gérer en les interceptant et en effectuant certaines actions pour empêcher le code de continuer.

Obfuscation de code

L’obscurcissement du code est une pratique importante qui empêche les pirates d’accéder aux informations sensibles d’une application. Cette pratique implique l’utilisation de diverses techniques telles que l’obscurcissement arithmétique, qui remplace les valeurs numériques correctes par des valeurs illégitimes.

Le chiffrement de chaîne est un autre type d’obscurcissement du code, qui masque les chaînes dans l’exécutable géré, puis affiche la valeur d’origine au moment de l’exécution.

L’obscurcissement du code rend le code difficile à lire. En supprimant les sauts de ligne et les espaces blancs, le code devient moins lisible. Cette pratique est un bon moyen d’augmenter les performances d’un programme. Mais il existe de nombreux risques associés à l’obscurcissement du code.

Bien qu’il puisse sembler inoffensif, il a de sérieuses ramifications en matière de sécurité. Par exemple, si de mauvais acteurs peuvent lire votre code, ils peuvent l’utiliser pour extraire des informations sensibles telles que votre clé API ou votre mot de passe.

Les principaux avantages de l’utilisation de l’obscurcissement de code sont qu’il produit une application plus légère et une exécution de code plus efficace. De plus, il protège votre propriété intellectuelle. Dans certains cas, les attaquants ont fait chanter les géants de l’industrie en révélant des failles de sécurité dans leur code.

C’est un moyen courant pour les développeurs d’applications de réutiliser le code de différents programmes. Le code obscurci est presque impossible à comprendre lorsqu’il est vu à l’œil nu.

Contrôle d’accès

L’un des aspects les plus importants de la programmation sécurisée est le contrôle d’accès. Il permet aux développeurs de restreindre l’accès aux données sensibles tout en empêchant l’accès aux données non fiables. Cela permet également d’empêcher la fuite de données d’un système en limitant l’accès aux utilisateurs disposant des autorisations appropriées.

Les utilisateurs ne doivent pas pouvoir se connecter aux pages d’administration à moins qu’ils ne soient authentifiés.

Pour garantir des pratiques de codage sécurisées, les développeurs doivent évaluer la maturité de leur cycle de vie de développement logiciel et les connaissances de leur personnel de développement.

Les pratiques de codage sécurisé ne peuvent être mises en œuvre que par des développeurs disposant de suffisamment de ressources et de connaissances préalables. Les développeurs doivent être en mesure de vérifier la conception du système et de valider les entrées avant de s’engager dans le code.

Le contrôle d’accès est un aspect important d’un cadre de codage sécurisé, et un développeur doit savoir comment l’implémenter. Un contrôle d’accès insuffisant peut conduire à un désastre. Heureusement, il existe de nombreux conseils et outils pour aider les développeurs à sécuriser leurs logiciels.

Par exemple, les développeurs doivent toujours chiffrer les données secrètes et les stocker sous forme chiffrée. Pour plus de sécurité, les développeurs doivent intégrer des données secrètes dans des magasins de paramètres locaux, des fichiers var et des référentiels de code, et ne jamais les laisser sans protection.

Le codage sécurisé est un processus dans lequel les développeurs conçoivent leur code pour suivre les meilleures pratiques de sécurité. Ce processus protège le code publié contre les vulnérabilités connues et inconnues. Il empêche également les pirates d’exploiter les vulnérabilités de sécurité et de les utiliser comme vecteur pour attaquer le système.

Une mise en œuvre réussie de pratiques de codage sécurisé nécessitera un changement de culture au sein de l’entreprise.

Bloquer le XSS réfléchi

Il existe deux types d’attaques XSS : persistantes et réfléchies. Une attaque XSS persistante cible tous les utilisateurs d’un site Web ou d’une application vulnérable. Cela fonctionne lorsque l’attaquant injecte un script malveillant dans un lien, puis que l’utilisateur clique dessus pour l’exécuter.

Le XSS réfléchi, en revanche, ne nécessite qu’un seul clic de la part d’un utilisateur.

Ce type d’attaque XSS utilise du code JavaScript pour s’exécuter dans le navigateur de la victime et exploiter diverses vulnérabilités. Le code peut également être utilisé pour accéder à l’ordinateur d’un utilisateur, rejoindre un botnet ou voler les informations d’identification de l’utilisateur. La plupart des attaques XSS réfléchies sont basées sur des techniques d’ingénierie sociale.

L’attaquant peut faire croire à l’utilisateur qu’il se connecte à un site Web sécurisé en créant une fausse page de connexion. Cela permet à l’attaquant de voler le gestionnaire de mots de passe de l’utilisateur, ce qui entraîne une faille de sécurité.

Les attaques XSS réfléchies sont plus difficiles à détecter. L’attaquant envoie une URL malveillante à la victime via des e-mails de phishing. Le navigateur de la victime charge alors la page de recherche du site. Le back-end traite le terme de recherche et l’attaquant insère le script malveillant dans la réponse.

Un autre type d’attaque XSS implique l’utilisation d’entrées non fiables. Ces attaques sont un excellent moyen pour les attaquants de filtrer un site Web et d’attaquer ses utilisateurs. Pour cette raison, les développeurs doivent prendre des mesures pour sécuriser leurs applications Web en suivant des pratiques de codage sécurisées.

Par exemple, en utilisant la bibliothèque OWASP Encoding Project, les développeurs peuvent facilement sécuriser leurs applications Web en activant l’en-tête “X-XSS-Protection”.

Détecter les vulnérabilités tôt dans le processus de développement

Les vulnérabilités logicielles sont des faiblesses dans la conception ou la mise en œuvre d’une application qui pourraient permettre à un utilisateur non autorisé d’exécuter une commande ou d’exploiter le système.

Bien que tous les défauts de sécurité des logiciels ne soient pas des erreurs d’implémentation, environ la moitié de tous les défauts de sécurité exploitables surviennent à cause de défauts dans la conception du logiciel. Cela signifie que les organisations doivent être constamment sur leurs gardes pour identifier et corriger les vulnérabilités potentielles.

Les vulnérabilités sont classées par gravité et risque et peuvent affecter les logiciels, les serveurs et les réseaux. Lorsqu’elles ne sont pas corrigées, ces vulnérabilités peuvent être exploitées par des cybercriminels pour voler des données sensibles, interrompre le service ou endommager les actifs de l’entreprise.

Par conséquent, il est important d’identifier et d’atténuer les vulnérabilités dès le début du processus de développement.

Les vulnérabilités peuvent être classées comme à haut risque ou à faible risque. C’est pourquoi il est important de hiérarchiser la gravité d’une vulnérabilité et de prioriser la correction de manière systématique.

Une fois la vulnérabilité identifiée, les entreprises peuvent utiliser une évaluation de la vulnérabilité pour identifier les composants qui en sont responsables et déterminer ceux qui nécessitent des mises à jour ou des modifications de configuration.

Les vulnérabilités sont causées par une mauvaise validation et un mauvais filtrage des entrées. Si un attaquant découvre une entrée sensible, il peut exécuter des commandes arbitraires, notamment JavaScript, des requêtes SQL ou des paramètres SMTP. Ils peuvent même prendre le contrôle à distance du serveur et accéder aux données d’application sous-jacentes.

Documenter les pratiques de codage sécurisé

Les pratiques de codage sécurisé sont un élément clé de la cybersécurité. Ils obligent les développeurs à assumer la responsabilité de sécuriser leur code contre les attaques malveillantes et les agents de menace. Il existe plusieurs pratiques différentes que les développeurs doivent suivre. Voici quelques exemples.

Quels que soient votre plate-forme, votre langage ou votre implémentation, vous devez suivre des pratiques de codage sécurisées.

En règle générale, les pratiques de codage sécurisé se concentrent sur l’écriture de code exempt de vulnérabilités connues pouvant exposer des données ou endommager un système. Lorsque les applications ne sont pas sécurisées, les pirates peuvent y accéder et utiliser les informations qu’elles contiennent pour infiltrer les systèmes.

De plus, les applications non sécurisées peuvent avoir un impact négatif sur le nom de votre entreprise. Les pratiques de codage sécurisé visent à détecter et à supprimer ces vulnérabilités dans les applications logicielles, en minimisant les risques de rupture de données et en permettant aux applications d’être utilisées en toute sécurité.

Il est impératif que les développeurs comprennent ces problèmes et les documentent de manière appropriée. La plupart des vulnérabilités sont causées par des erreurs de programmation typiques.

En collectant les erreurs de programmation courantes et les pratiques de codage sécurisées, les développeurs peuvent créer des cas de test pour s’assurer que leur code respecte ces règles.

De plus, un développeur peut utiliser un processus de signature de code pour protéger son code logiciel de la trempe. À l’aide de cas de test et de la mise en œuvre de la journalisation, les développeurs peuvent aider à déboguer les bogues.

La documentation des pratiques de codage sécurisées que chaque développeur doit comprendre doit inclure des directives et des meilleures pratiques. Idéalement, la documentation devrait contenir des exemples et un langage facile à mettre en œuvre. Il devrait également inclure des lignes directrices sur les tests manuels et les tests de conformité.

CHARGEMENT EN COURS
. . . commentaires & Suite!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *